Skip to main content

Full text of "Catalogue de tableaux anciens et modernes composant la collection de M. Henri Hecht .."

See other formats





y 







y » 









> - 
. i?» >> 



• 

:> ; j > 

. > y 

■ 
> » , 









« ' » ? * ? 



> 

- 
> 






■ 
-a» . 
- ■ ï 






► > 









'> > > j*>~ 



- 



tf/ir 



■^> >V» » i»j> 



3? > >> »:» » > 
^_ > >:> »» *> *_ 

^» > >> Jfc».» » £ 

-*" > v> »» >» >■ 
*> > x> i> » » >->> 

g^ ^» » a 

■»»^ X» >J>>> 

> • "> -• ■ >:> 
« > ■■» .* >-> 
^>> o> 

S 
» - >^»r> 

J > » > 2> ■:' ■ 



I.IBRARY OF THE 

John G. Johnson Collection 

CITY OF PHILADELPHÏA 



3»» 






• -j- 



■U-S — H 












■ - > 






^> »v 



» - 

■»> >:»<• .- > 
*> . r-- . > 



> j* ' 



> - -»>■ •• »-->^- - 
-"!»> - » OS» -> 



>-rm> i 















> 
> 




■sr— *• 

► 3»» : 


> 

> 
> 

> 
> 
> 


î. 3* > > * 




?*> ■ , " > -, 






^ ? 






- » • >» ;>!■ 



1 il h 



; 5S 









SI . 



> -> 



>» 

V»' >"» 



£# 



fc> J» >• 


> » » > > 


*> 2E*> 


V »Vi> > ■> 


•ifc» ■> ' 


» >x> » > > 


'-m> «**> 


•> o » » > 



>5 "■■» > * 



>»> > > >: 



">> 



i 

» ■ • -» » » - 
> s 



> >» 2H 

> 5» 



. s > >> • > 



> 






■y 
mi 

>> > 



> » •» 
» > 



> » . 









^> 5 > > » ... 



-32» :»-> >. 



• >J> 






> 
. » ■ a 

, » > :> 



% •» 



•5. \ 

^ » 

1 'JO? 1 ^ -* 



- >, ». 



> - -> 



> > , 



1 » 

a »y> 






S* 



. » > -> i 
> > 






■> - » > ■: 



^>^ 



> ^> ^*i 



►"> > S»» >J 

, , . » • > > > 



^5» M ' > 









• > > >> > y » 

/> >> 






S > i >> 






>■ 



• > > > >i>-* > 

» ^" 
> ■>:> >. 

■5» > 



30> MT» ~T>> 






ÎS> >t> 



-, ^ : > 



^> > > > 



>>• 


>» 


S 


^> ' 


> 




r> 




■> 


1 


K 


>» 




:> 


j 


Ȕ 




''> 


> 


» 




> 




■» 




^ , 


a i 


>J 




» 




3» 




> 


».» 


* 




J^J 


L> 


» 




l *k' 


»> 






O i > -» ^C : 


» ">-^ 


» > >^ > 


\ >^ ", 


'> ■> '^ '^ 


> ^5 i 


>> ï ■> >' ^ 


> > v 






» » » ^' ^ 


» '* . 


► > •> > ^ 


• **-ï? 


> -> ^ 


. >^ °-' 


> » ■• 3» 


T 


> ^^ .^» 


, > 


> r» ^ 


> ?> ? 


> ->>">>- 


s , 


J , . > ^> 


i. . 


• > ^^ 


^)»J 


. -, > -»2» 




n '> « * ^P 


i 5> > 


>^ ^ » » 



'> •'^t 



^ 



: ;-- 



COLLECTION 

de feu 



M. HENRI HECHT 



TABLEAUX 



ANCIENS ET MODERNES 



Digitized by the Internet Archive 

in 2012 with funding from 

LYRASIS Members and Sloan Foundation 



http://archive.org/details/henrihecOOgale 



CATALOGUE 

DE 



TABLEAUX 



ANCIENS ET MODERNES 



COMPOSANT LA COLLECTION 



di: 



M. HENRI HECHT 

Dont la vente aura lieu, par suite de son décès 

GALERIE GEORGES PETIT 

S f rue de Sèze, S 

LE LUNDI 8 JUIN 1891 

A DEUX HEURES 



COMMISSAIRE-PRISEU R 

]Vl e JP^XJl^ OHBVALLIËE 

10, rue de la Grange-Batelière, lu 



M. EUGÈNE FÉRAL 

54, rue du Faubourg- Montmartre, 5'i 



EXPERTS 

M. GEORGES PETIT 

12, rue Godot-dc-Mauroi, 13 



EXPOSITIONS 
Particulière : Le Samedi -lui// i891, de 1 heure à 6 heures 
Publique : Le Dimanche 7 Juin IS9I. de 1 heure à 6 heures 



CONDITIONS DE LA VENTE 



Elle sera faite au comptant. 

Les acquéreurs payeront cinq pour cent en su> des adjudications, appli- 
cables aux frais de la vente. 



Paris. — Imprimerie de l'Art, E. Ménard et G io , 41, rue de la Victoire. 




t?5 






DÉSIGNATION 



TABLEAUX MODERNES 



ABBEMA 

(LOUISE 

1 — /,f/ Femme au gant. 

Toile. 

Haut . 98 cent.; larg., CO cent. 



COROT 



2 — Lr/ Moisson. 



Sous un ciel mouvementé annonçant l'orage, un moisson- 
neur fauche activement un champ dv; l>lé, taudis qu'à côté de 
lui, deux paysannes alignent et étalent les gerbes au moyen 
de leur faucille. 

Plus loin, le village se devine tout entier par les chaumes 
et les toits que l'on voit au milieu des arbres. 
Toile. 
Signé à gauche. 

Haut.. 3'i cent.; lnrg., '16 cent. 



— 4 — 



COROT 

;{ — Dans le parc. 

Sous une verte charmille, laissant à peine passer la lumière, 
entourée de grands arbres, deux femmes sont assises. 

Au fond on aperçoit, à travers les branches, de hautes mon- 
tagnes au pied desquelles s'étend un lac. 

Toile portant le cachet de la vente, à droite. 

Haut., 54 cent.; lai'g., 40 cent. 



COROT 



4 — Vue des Alpes. 



Une large vallée parsemée d'arbres s'étend au milieu de 
montagnes élevées; à droite, un premier pli de terrain va se 
rattacher à la chaîne principale, qui se dessine dans le loin- 
tain sur un ciel bleu. 

Panneau. 

Signé à gauche. 

Haut., 185 millim.; larg., 35 cent. 



COURBET 

(GUSTAVE) 

5 — Portrait de Berlioz. 

Représenté en buste, de grandeur naturelle, la tète de trois 
quarts tournée vers la droite. 

Les cheveux un peu longs, noirs grisonnants, la ligure com- 
plètement rasée. 

Toile. 

Signé à gauche. 

Daté 1850. 

Haut., 60 cent.; larg., 48 cent. 



' (i 




CD 



' '/ ' ) *'/ / 

■ ' f/'f/UIft <'<■ ' / l'l'/ x ff 



"à 



COURBET 

(GUSTAVE) 



<i — La Vague. 



Toile. 

Signé à gauche. 



llutit., 70 cent.; larg., 1 ni. 2 cent. 



COURBET 

(GUSTAVE) 



7 — Pleine Mer. 

Toile. 

Signé à gauche. 



Haut., 80 cent.; larg\, 1 mètre. 



COURBET 

(GUSTAVE) 

8 — Paysage ; effet de neige. 

Toile. 

Signé à gauche. 



Haut., 71 cent.; larg., 90 cent. 



ti — 



COURBET 

(GUSTAVE) 

La Cascade. 

Entre deux collines accidentées, un torrent coule lentement 
et tombe limpide en cascade au milieu de rochers, les rives 
sont arides et ravinées par les crues antérieures ; à droite, la 
montagne est verte et boisée. 

Toile. 

Signé à gauche. 

Haut., 80 cent.; larg., 03 cent. 



DAUBIGNY 



10 — Le Ruisseau. 

Au milieu de vertes prairies où paissent quelques vaches, 
coule un clair ruisseau au cours sinueux. 

Au fond de Jji vallée, un petit bois se détache sur les collines 
qui l'entourent. 

Toile. 



Signé à gauche. 



Haut., 33 cent.; larg., 81 cent. 



DAUBIGNY 



Il — Village au bord de la mer. 

Au premier plan, une rivière, sur laquelle nagent quelques 
canards. De l'autre côté de la rive, quelques habitations appa- 
raissent au milieu des arbres. 

L'horizon est borné à gauche par la mer. 

Ciel nuageux très mouvementé. 

Panneau. 



Signé à droite. 



Haut., 19 cent.: larg., 34 cent. 




N 



DIAZ 

1 2 — La Marc en plaine. 

Une mare au milieu d'une plaine, auprès de laquelle passi 
une paysanne. Quelques arbres çà et là indiquent assez le 
commencement de la forêt que l'on v>>ii ,i l'horizon. Ciel gris 
et nuageux. 

Panneau . 

Signé ii droite. 

M. ml., 16 i eut.; Lu g., 2ï i en l 



DIAZ 

13 — Fleurs. 

Panneau. 



Signé à gauche. 



Haut., 12 cent.; lnrg., 9 cent. 



DUPRÈ 

MILES) 



I i — Le Berger 



Sur la lisière d'une forêt, un berger vêtu d'une blouse bleue 

et coiffé d'un feutre à larges bords est assis sur une pierre 
sous un gr. nul chêne; autour de lui sont couchés ses moutons. 

Dans le lointain reflétant les derniers feux du soleil, une 
mare apparaît à travers les arbres. 

Toile. 

Signé à droite. 

Haut.. 17 cent.; laiy., 39 cent. 



— 8 — 

DUPRÉ 

(VICTOR) 

15 — La Mare; coucher de soleil. 

l'anneau. 
Signé à gauche. 



Haut., 155 millim.; larg., 19 cent. 



DUVAL LE CAMUS 



('Attribué à) 



16 — Scène d'intérieur. 
Toile. 



Haut., 54 cent.; larg., 65 cent. 



GÊRICAULT 

(Attribué à) 



17 — Une Ecurie. 



Toile. 

Signé à gauche. 



Haut., 45 cent.; larg., 53 cent. 



PAPELEU 



18 — Paysage au bord de la mer. 



Toile. 

Signé à gauche. 



Haut., 55 cent.; larg., 80 cent. 




Nfc 



— 1) 



TROYON 

19 — Pâturage en Normandie. 

An milieu d'une prairie, une vache blanche tachetée de noir 
est couchée et rumine. Derrière, on aperçoit, à travers de 
grands arbres qui se silhouettent sur un ciel gris, les chaumes 

et les toits du village ; à gauche, la nier s'étend au pied d'une 
falaise qui borne l'horizon. 

Panneau portant le cachet de la vente, à droite. 

Haut., 21 cent.; lurg., 32 cent. 











TABLEAUX ANCIENS 



AVERCAMP 

HENRI VAN 

20 — Les Patineurs. 

De nombreuses figurines, patineurs, joueurs de boules, 
amateurs de traîneaux, sont disséminées sur la surface d'un 
canal glacé. 

Au second plan, plusieurs bateaux son) pris dans la glace 
auprès d'un rivage où sont rangés deux cabanes et un moulin 
à vent. 

Signé en bas, à droite : Avercamp. 

Bois. Haut.. 37 cent.: Iarg\, ôi rent. 



BACKHUIZEN 

(LUDOLF) 



'2i — La Marchande de poissons. 

Debout derrière son étal en plancbes, abritée du soleil par 
une toile tendue sur un cadre à l'extrémité de deux piquets, 
elle montre une largo tranche de saumon qu'elle vient de 
prendre dans un baquet, sur la table <>n se voient aussi une 
corbeille de cuivre et un couteau. 

Signé en bas drs initiales ]. ■ 15 . 

RniV lînnt., 29 cent.: larg., 25 cent 



— 11 — 
BEGA 

I ORNILLE) 

22 — /.<■ Repas rustique. 

Le père, un couteau a la main, la mère mangeant la soupe, 
l'enfant tenant un broc ^'-- deux mains, sont attablés devant 

un billot où sont posés le | et la viande. I n chien estassis 

auprès d'une grande i i m be i n grès. — A droite, quelqui a 
poteries par terre, au pied d'un buffet sur lequel se voient 
un chou '-I deûs pots. Au-dessus, un vase et une fromagère 
sont accrochés sur un mur ensoleillé. 

Cadre ancien en bois sculpté. . 

Haut , 26 cent.; larg., 31 cent. 

BLES 

HENRI MET DE 

23 — La Mae de douleurs. 

Dans un site sauvage avec au loin la ville de Jérusalem, la 
Vierge assise contemple avec une indicible douleur la croix 
où son divin Fils a souffert le martyre. 

Cadre Renaissance à fronton, peint noir. 

Boi- llaui ., 'i'i cent.; larg . 16 cent. 



BLOOT 

I'I i: 1ER DE 



24 — Tabagie. 



Deux paysans attablés en regard ; l'un fume, l'autre vu de 
dos élève la canette. A gauche du groupe, nue fillette est 
debout auprès de la porte de l'habitation. 

Signé en bas de l'initiale B, 

Bois. Forme ovale. Haut., 12 cent.; larg., 16 cent. 



— 12 — 

BRAUWER 

(Genre de) 

25 — La Rixe au cabaret. 

Deux rustres se prennent de querelle eu jouant «ux dés. 
L'un se lève furieux, brandissant une cruche au-dessus de la 
tête de son adversaire qu'il saisit par les cheveux. Un troi- 
sième personnage s'efforce de les calmer. 

Bois. Haut., 28 cent.; larg., 22 cent. 



BREUGHEL LE VIEUX 

(PIETER) 

26 — Kermesse flamande. 

Paysage animé de nombreuses figurines en costume du 
xvi° siècle. Au premier plan, une noce à la promenade ; à 
droite, des musiciens; à gauche, des soudards qui vident une 
querelle à grands coups de sabre. Au second plan, au delà 
d'un torrent coupé par des passerelles de bois, des mar- 
chands forains ont installé leurs baraques sur la place d'une 
église. 

Bois. Haut., 23 cent.; larg., 40 cent. 



CIMABUE 

(Ecole de) 



27 — Le Calvaire. 



Importante composition comprenant de nombreux person- 



nages. Rehauts d'or. 



Cadre de forme ogivale. 

Hauteur du cadre, 88 cent.; larg., 52 cent. 



k 



— 13 — 



CLEEF 

(MARTIN VAN) 



'2S — Triptyque. 



Trois religieux du même ordre, en froc blanc et cape noire, 
sont représentés dans ce petit triptyque. L'un, sur I<' panneau 
central, tient une tige de lis et un livre d'heures ; un écureuil 

est à ses pieds. Le second, à droite, a la poitrine trouée d'un 
poignard et le crâne entaillé d'un glaive ; il tient une palme. 
Le troisième, à gauche, porte la maquette d'une église. 
Signé en bas du monogramme. 

Haut., 23 cent.; larg., :!'» cent. 



CLOUET 

(FRANÇOIS) 

"29 — Portrait d'un gentilhomme. 

Physionomie expressive ; les poils gris et clairsemés de sa 
barbe pointant au bas du visage, non rasé depuis plusieurs 
jours ; il est vu presque de face, coiffé d'une toque noire ornée 
de broderies d'or, d'une plume et d'une enseigne. Son pour- 
point tailladé, d'un noir verdâtre, est galonné d'or. La ligure 
se détache sur un fond d'un bleu vif. 

Remarquable petit portrait d'une allure distinguée, d'une 
extrême finesse de pinceau et d'un coloris transparent et dé- 
licat. 

Cadre de la Renaissance à colonnes, niellé d'or et incrusté 
de plaquettes de marbres et de nacre. 

Bois. Haut., 17 cent.; larg., 13 cent. 



— 14 — 

CLOUET 

[Attribué •> I i 

30 — Portrait d'un gentilhomme. 

Il porte toute su barbe qui est châtain clair. Son costume 

se compose d'une toque gris foncé, d'un justaucorps de même 
couleur à manches tailladées, d'une collerette de toile à orne- 
ments brodés à jour. Fond vert intense. J)u-te de trois 
quarts, à gauche. Daté 15G3. 
Cadre en ébène. 

(Sois. Haut , 27 cent.; larg 1 ., 21 cent. 



CLOUET 

Ecole des) 

31 — Portrait de femme. 

Dame aux cheveux blonds, portant un costume de veuve : 
coiHe noire, robe grise à galons noirs, guimpe blanche mon- 
tante et cachant le cou, colliers de jais. Figure à mi-corps. 

En haut, la date 1550. 

Cadre Louis XHI de bois noir guilloché. 

Bois. Haut., 2i cent.; larg., 20 cent. 



CLOUET 

(Ecole de) 

32 — Portrait d'un gentilhomme. 

En buste, de trois quarts. Il porte toute la barbe. Toque 
noire à plumes. 

Cadre de palissandre à moulures d'ébène. 

Bois. Haut., 14 cent.; larg., 11 cent. 



af I . m'.. 




/: v 



a i ,t/?if tr 



<■/) / Il l / . 



— 15 — 
COELLO 

\ SANCHEZ 

33 — La Dame à l'éventail. 

Dame de qualité en élégant costume «lu xvr siècle, coiffe a 
ta Marie Stuart en tulle blanc orlé d'un cordonnet, robe de 
velours noir à collet montant, petite collerette bouillonnée; 
elle tient des deux mains un éventail d'or. Une écharpe vio- 
lette et nu douille collier, composé de grains de jai> sertis 
d'or, descendent sur la poitrine. Ses doigts sont parés de ba- 
gues. — A mi-corps, de trois quarts vers la gauche. 

Bois Haul , 55 cent.; lnrg 1 ., 38 cent. 

CONINXLOO 

(GILLES \ \N 

34 — La Vierge et l'Enfant Je'sus. 

Vue à mi-corps, eu robe bleue avec un long manteau rouge 
passé sur la tête, la Vierge allaite l'Enfant Jésus assis sur un 
coussin de brocart. Dans l'éloignement, une campagne boisée 
et quelques maisons. 

Bois, Forme circulaire. Diam.. 18 oenl. 



CRAESBEECK 

Attribué à JOSSE VAN 

.'5Ô — Les Chanteurs. 

Trois paysans flamands entourent un tonneau; l'un, assis, 
tient une pipe, l'autre, debout, une canette; le troisième, un 
feuillet de papier ; tous trois chantent. 

Bois, Haut., 36 cent.; larg., 31 cent. 



— 16 — 

CRANACH 

(LUCAS) 



3G — Allégorie. 



Dix ligures nues : femmes et enfants dans une prairie et 
plus loin des hommes qui se battent à coups de branches 
d'arbres sur la lisière d'un bois. Au loin, des châteaux au 
sommet de rochers escarpés. 

Toile marouflée. Haut., 50 cent.; larg., 35 cent. 



CRANACH 

(LUCAS) 

37 — Le Christ et les douze apôtres. 

Au milieu de la composition, le Christ, couvert d'une chape 

rouge, tient la boule du monde et lève la main d'un geste de 

bénédiction. De chaque côté sont rangés six apôtres. Les 

têtes ressortent sur des nimbes dorés. — Figures à mi-corps. 

Bois. Haut., 44 cent.; larg., 1 m. 17 cent. 



CRANACH 

(École des) 

38 — Portrait d'un prince allemand. 

Presque de face, à mi-corps ; barbe grise, très longue; une 
main sur la poignée de l'épée, un mouchoir dans l'autre 
main. Vêtement noir. Sur la poitrine, les insignes de plu- 
sieurs ordres retenus par des chaînes d'or. 

Cadre du xvi e siècle en bois sculpté à pilastres ornés et 
entablement surmonté d'un fronton dont un buste ronde 
bosse décore le tympan. 

Bois. Haut., 19 cent.; larg., 15 cent. 



— 17 — 



CRAYER 

(G ISPÀR M 

'■V.) — Portrait d'un peintre. 

En buste, grandeur nature, tournd de ii"i- quarts vers In 
droite. Les longues tresses de ses cheveux i hâtains, s'échap- 
pant d'un chapeau de feutre noir, encadrenl Bon visage im- 
berbe. Un col rabattu garni de guipure el des manchettes 
froncées tranchent sur un pourpoint gris foncé. Il est devant 
son chevalet et, à l'aid d m il compose un ton sur la 

palette. 

Beau portrait, grassement peint el d'un coloris vigoureux. 

( ladre ancien en Im>is sculpté. 

Toile 11 ent. 



DYCK 

Aimi \.\ roN VAN 

40 — Portrait du duc de Riche mond. 

Un ample manteau de soie rose drapé sur la chemise, ce 
personnage esl vu à mi-corps, do trois quarts en grandeur 
naturelle, la main gauche à la li.nn lie, la droite sur le cou d'un 
grand lévrier. Il est assis devant un rideau de velours de 
('■eues qui se détache sur l'azur du ciel. 

Cadre ancien en bois sculpté. 

Toile. Haut., 1 mètre; larg., 1 m 30 cent. 



— 18 — 

ENGHELBRECHT 

CORNELISZ 

■i l — Le Sauveur du inonde. 

Enveloppé d'une draperie rouge, couronné d'épines, le front 
■ nsanglanté, il montre les stigmates de ses mains. Figur 
buste. 

Cadre architectural de la Renaissance, à colonnes, entable- 
ment et fronton évidé. 

Bois. Haut , 26 cent.; larg-., 19 cent 

FLINCK 

(GOVAERT) 

42 — Portrait d'homme. 

\ ieillard au front découvert, au visage coloré et sillonné de 
rides avec de longs cheveux encore noirs, la barbe et les 
moustaches presque blanches ; costume noir et collerette | > 1 ï — — 
sée à trois rangs de tuyaux. Il est vu de trois quarts, en buste. 

On lit en haut, à droite : celâtes 6~j-1G38. 

Bois. Haut., Ci cent.; larg. , 51 cent. 

FLINCK 

Attribué à G.) 

43 — Portrait d'homme. 

A mi-jambes, grandeur nature, de face, longs cheveux blonds 
et fines moustaches. Il est habillé de soie noire, justaucoi |>-. 
manteau et chausses. Le col et les manchettes sont de fine 
guipure. La main gauche sur la hanche, des gants dans la main 
droite qui est fermée et qu'il appuie sur le coin d'une table. 

Malgré que ce portrait, ainsi que son pendant, soient signés 
Vander IIel>t, ils nous semblent être dus à l'un des meilleurs 
élèves de Rembrandt. 

Toile. Haut., 1 m. 20 cent.; larg-., 95 cent. 






■/ 



i -'Mil 







— 19 — 

FLINCK 

(Attribué S G. 

l'I Nll\N I 1)1 |>|!l'(ï 1)1 N I 

i i — Portrait de femme. 

Coiffée d'un bonnel de dentelle enjolivé de passements d'or 
et d'argent, vêtue d'une robe de -<>ir noire ouverte Bur une 
jupe moirée, d'une guimpe de dentelle, parée de perles el <!■■ 
bijoux d'or, elle tient ses gants de la main gauche et une mon- 
tre en or de la droite. 

Toile. Haut., I m. 'Jn cent .; ent. 



FRAGONARD 

(Attribué 



45 — Les Baisers. 



Deux tableaux de forme ovale, en pendants. Figures gran- 
deur nature, en buste. 

Toile ovale. Haut., fi'i renl.; lnrg., 52 cent 



HALS 

(FRANZ) 

46 — Conversation galante. 

Coiffé d'un béret rouge, un jeune homme se penche vers 
une jeune fille, joufflue, forte en couleur, assise surune chaise, 
1 1 lui débite de plaisantes galanteries <|ui In font rir-- aux 
éclats. Cello-ciest vue de face, en casaque noire suis manches, 
passée sur un corsage ponceau, tablier gris, bonnet et fichu 
blancs. Elle tient une cruche de grès sur ses genoux. 

Le monogramme de F. H.il> et la date de L648 sont tracés 
sur le fond. 

RniV Haut . 39 renl.: larg., 33 cent. 



— 20 — 



HALS 

Itlribué à FRANZ 



M — Le Musicien. 



C'est un jeune homme aux cheveux d'un noir d'ébène, à la 
physionomie goguenarde el hilarante, quelque bouffon de 
Harlem, farceur de profession, à en juger par son singulier 
accoutrement: bonnel de fou en drap écarlate brodé de clin- 
quants, pourpoint gris chamarré de galons rouges. Il pince 
du luth, la tête en arrière, les regards levés vers une fenêtre 
imaginaire. A mi-corps, grandeur nature. 

Signé du monogramme. 

Bois. Haut., 7.") cent.; larg., 58 cent. 



HALS 

attribué à 

i«S — La Femme a la collerette. 

Une large fraise tuyautée s'arrondit autour du cou et tran- 
che sur le noir d'une robe à plastron blanc brodé d'or. Assise, 
le bras gauche sur l'accoudoir du fauteuil, elle tient ses gants 
de la main droite. 

Cadre en bois noirci. 

Toile. Haut., 50 cent.; larg., 'iC cent 



HALS 

D'après F.) 

i ( .) — L'Homme à la cruche. 

La barbe inculte, les cheveux en désordre sous un feutre 
noir pointu, vêtu de gris, une cruche sous le bras, il marche 
en s'appuyant sur une canne. 

Figure à mi-corps, grandeur nature. 

Cadre sculpté. 

Toile. Haut.. 80 ncnl ; lare., 64 cent 



c i^Y h' ■ 







•toi 



— 21 — 

HEEMSKERK 

BGBER1 V w 

Fumeur et buveur, 

Le premier, vêtu <!<• gris, .i->i-, allume -~a pipe dans un 
réchaud mu - la table; le second lève son verre eu riant. 

Bois. 11. nit , 19 cent ; larg . 15 < ent 



HELST 

BARTOLOMEUS van DER 

Portrait d'un seigneur. 

Personnage de noble allure, aux traits distingués, tourné 
vers la droite, le corps Je profil, eu justaucorps el manteau 
gris de fer avec fraise empesée el godronnée. Il a de longs 
cheveux châtain foncé, la moustache et la barbiche blondes. — ■ 
Buste. 

l'.n haut : « Aetaris 36 — 1627 ». 

Bois. Haut., 60 cent.; larg., 16 cent. 



HOBBEMA 

(Genre de) 

52 — Le Moulin à eau. 

l'u moulin de bois, couvert de tuiles rouges, est construit 
sur un cours d'eau qui coule dans un pays complètement 
boisé; à droite, deux villageois se reposent au bord d'un i be- 
inin; à gauche, des vaches et des moutons pâturent dans un 
pré. 

Bois. Haut , 30 cent ; lnrg., 38 cent, 



22 

HOLBEIN 
(Ha: 

53 — La Dame au chapelet. 

Femme âgée, au maintien digne et grave, les yeux baissés, 
les mains jointes et tenant un chapelet de grains noirs terminé 
par une croix d'or. Elle est coiffée d'un bonnet blanc à longm - 
barbes, descendant sur une robe noire à collet monte Un 
mantelet de fourrure est passé autour des bras. A mi-corps, 
de trois quarts à droite. 

Portrait d'un grand caractère. 

Bois. Haut., 75 cent.; larg., 56 cent. 



HOLBEIN 

(Attribué à) 

~)'i — Portrait d'homme. 

Le visage rasé, une bague au doigt, coiffé d'une toque 
ronde, revêtu d'un ample surtout brun à large collet de four- 
rure à mi-corps. 

En haut, la lettre II et la date 1527. 

Bois. Haut., 53 cent.; larg., 43 cent. 



HOLBEIN 

Utribu 

Portrait d'une dame dgt 

A mi-corps, tournée à gauche, en costume de veuve, coiffe 
et robe noires, surtout fourré, les mains jointes ornées de 
bagues et tenant un chapelet. 

En haut, <!<■< armoiries. 

Boi*. Haut , 58 cent.: larg . 48 cent. 




f ( ) / / 






- 2.5 - 

I S 

INITIALES) 

56 — Portrait d'un jeune seigneur. 

Imberbe, tourne* de trois quarts, la main gauche ù plal but 
la poitrine, il a un pourpoint gris à manches ouvertes, laissanl 
voir la chemise et une coller tte unie, nouée par un cordon- 
net à glands. Figure .1 mi-ci irps. 

Sur le fond : Aetatis 24, 1651 el un monogramme 
des initiales I. S. 

Cadre en ('caille. 

Cuivre orale. Haut., L2 cent.; iavg., 9 cent, l _ 



JORDAENS 

(HANS) 
Le Calvaire. 

La Vierge, sainte Madeleine et saint .Iran au pied de la 
croix où le Christ rend le dernier soupir, entre les deux lar- 
rons. De chaque côté, dos cavaliers, des hommes d'armes, etc. 

Signé en bas : //. Jordaens. 

Bois. Haut., 25 cent.; larg., 48 cent. 



KEYSEB 

(Attribué à TH. DE) 

58 — Portrait d'homme. 

Représenté jusqu'aux genoux. Chapeau et vêtement non.-. 
collerette de dentelle; cheveux longs, moustaches blonde.-, 
une main à la hanche, ses gants dans l'autre main. 

Bois. Forme ovale. Haut., 2'J cent.; larg\, "23 cent. 



— 24 - 

KEYSER 

(Attribué à TH. DE 
PENDANT 1)1 PRÉCÈDENT 

59 — Portrait de femme. 

Bonnet de dentelle, fraise ronde et tuyautée, robe noire, le 
liras gauche pendant au long du corps, tenant ses gants de la 
main droite. 

Bois. Forme ovale. Haut., 29 cent.; larg., 23 «eut. 



KEYSER 

(Attribué à TH. DK) 

GO — Portrait d'homme. 

.Moustaches et barbiche blondes, cheveux en brosse plus 
foncé* : justaucorps gris broché d'un semé de fleurettes, col- 
lerefte large et plissée. De trois quarts, en buste. Fond gris 
portant la date 1634. 

Cadre en bois noir guilloché. 

I orme ovale. Haut., 10 cent.; lare., 12 cent. 



KEYSER 

(Attribué à TH. DE 

6i — Port/ait de jeune femme. 

Les gants à la main gauche, la main droite appuyée sur un 
livre, elle est représentée à mi-jambes, presque de face, en 
robe de soie grise agrémentée de passements noirs, coiffée 
d'une cornette blanche bordée d'une dentelle, le cou entouré 
d'une fraise circulaire à petits tuyaux. 

Bois. Forme ovale. Haut., 20 cent.: larg;., 26 cent. 



KLOMP 

ILBERT 

(>2 — Pâturage de Hollande. 

A quelques pas d'une ferme, au pied d'un grand arbre 
effeuillé donl les branches sombres se silhouettent sur le gris 
du ciel, nu villageois portant un seau s'est arr< t< pour i auser 
avec i' mmi upée à traire une vai he. 

A droite, dans la prairie, quatre vaches, deux debout et deux 
couchées; a gauche, deux porcs el quelques poules. 

Toile. 11. mi . 18 cent ; lu., 61 cent. 



LARGILLIERE 

Nil OLAS DR) 

63 — - Portrait du peintre. 

Le crayon ù la main, devant son chevalet, il est drapé dans 
un manteau de velours violet; sa perruque est poudrée à 
blanc. Figure à mi-corps. 

Toile II. mi . i6 cent.; larg., 37 cent. 



LELY 

Utribué 6 V \NDI.T, FAES, dit !■ chevalier) 

i\\ — Portrait d'homme. 

Il a moustaches ri barbiche blondes, cheveux longs, de 

nuance plus Foncée. Une petite calotte convexe, i a soie noire, 

couvre le sommet de la tête. Une large c unir, bordée 

d'un Feston eu guipure, descend sur un vêtement sombre. I>'- 

trois quarts, en buste. 

Toile. Haut., 57 cent.; larg., 40 cent. 



— 26 — 

LEYDE 

I....I, di M i \- DJ 

65 — Les Fiançailles. 

In personnage vu d<- profil, en surplis Liane et chapeau 
rouge, passe un ami'-. m au doigt d'une jeune Femme vêtue de 
blanc et de rose, et coiffée de noir. Figures à mi-corps. 

Cadre sculpté. 

Bois. Haut . "25 rent.; Iarg., :!i cent. 



LEYDE 

(D'après LUCAS DE) 



66 — Le Barbier. 



En cotte jaune tailladée et garnie de fourrure, chausses 
rouges, bonnet noir à oreilles, il est assis dans un fauteuil et 
rase un pauvre diable, assis par terre entre ses jambes. 

Bois. Haut.. 13 cent.; Iarg., 10 cent. 



LIPPI 

(Kcole de FILIPPO) 



67 — La Vierge aux anges. 

La Vierge a dans les bras l'Enfant Jésus qui tient une 
pomme; à droite et à gauche, un chérubin et un ange sont en 
adoration. 

Fond doré quadrillé de noir. Cadre gothique à fronton. 
Trois figures d'anges sont peintes sur le tympan. 

Bois. Hauteur, cadre compris. S4 cent.: Iarg., 50 cent. 



— 27 



MABUSE 

Ulribui i J \N l'I 

OS — La I ierge et l'Enfant Jésus. 

Une voilette de gaze posée sur ses i heveux blonds, « J ■ . : 1 1 les 
longues tresses flotte: i sur les épaules, enveloppée d'un man- 
teau bleu bordé de galons d'or, la \ ierge donne le >>\n .< 
l'Enfanl Jésus, qu'elle soutienl des d( ux mains. 

Figures ù mi-corp 

Uoi-. Haut . 22 cenl ; larg . 1S i ent. 



MAUPERCHÈ 

III. Mil 

69 — Paysage; soleil couchant. 

Site montagneux coupé par une rivière, avec cb 
béron sur le premier plan. » 

Panneau octogone. Haut., 17 i cent. 



28 



MEMLING 

attribué à DANS 



70 — Triptyque. 



Panneau principal : au milieu <1 une chapelle pavée «le 
mosaïques polychromes, assise sur une stalle à dorsal de 
velours vénitien, surmontée d'un dais rose à crépines d'or, la 
Vierge Marie feuillette un livre d'heures posé sur un lectrin 
gothique. Ses longs cheveux blonds s'échappent d'une dra- 
perie blanche qui entoure la tête et le cou. Sa robe grise, 
enrichie par devant d'orfrois et de pierreries, esl en partie 
cachée sous un ample manteau rouge. L'Enfant Jésus, assis 
sur ses genoux, tient une pomme et remet un chapelet à un 
ange debout, en tunique blanche. 

Volet de gauche : Saint Jean-Baptiste, debout, indique de 
la main droite l'agneau couche sur son bras gaui he. 

Volet de droite : portrait d'un donateur, à genoux, en robe 
noire garnie de fourrure et accompagné d'un saint, drapé de 
rouge, tenant un collier d'or. 

Beau et fort intéressant triptyque. 

Hauteur, cadre compris, 69 cent.; larg., 91 cent. 



METSYS 

Attribué à QUENTIN 



71 — Le Christ et la Vierge. 

Deux ligures en buste. A droite, le Christ, vu de face, la 
main levée pour bénir, porte une chape rouge à broderies 
d'or, agrafée par un beau fermait circulaire à son chiffre. 
A gauche, la Vierge tournée de trois quarts, les mains jointes, 
dans l'attitude de la prière, porte un manteau grisâtre bordé 
de broderies d'or. Elle a une voilette de gaze sur la tète, une 
ferronnière orne son front. 

Bois, Haut.. 35 cent.: larg., 49 rent. 



'1 — Portrait d'h 



!g _ 

MIEREVELT 

MICHEL) 

omnie. 



Teinl coloré, cheveux courts, moustaches cl bnrbichc blon- 
des, lu main droite sur la poitrine, il porte un costume d< 
velours à pois noirs sur fond gris. A mi-i urm di trois 

quarts \ ers la droit . 

Cadre sculpté. 

1 ï « • ï — . Il.uil., G,S ii'iil : l.i . ni . 

MIEREVELT 
m- 

~'<\ — Portrait d'un officier. 

Tourné de trois quarts vers la droite ; cheveux bruns, mous- 
taches blondes; collerette de guipure, pourpoint gris, 
écharpe orangée frangée d'or. Figure à mi-corps. 

Cadre ancien en bois sculpté. 

Bois, Haut., G8 cent.; lai g 16 i en t. 

MIERIS 

WILLEM VAN) 

7i — - Portrait présumé de Guillaume II de Nassau, 
prince d'Orange. 

Agé de soixante ans, il est vu à mi-corps, de trois quarts, 

le visage rasé, les cheveux grisonnants. Il a une robe de 

chambre en satin havane et une cravate blanche. De la main 

droite, il l'ait un geste indicatif. Derrière lui, des armoiries 

sont sculptées sur un mur, entre deux pilastres Fond de 

parc. 

Signé et daté L686. 

. Haut - ■ ont.; Inrg., 19 cent 



— 30 — 



MIERIS 

(WILLEM VAN) 
PI \li \\ l I » i l'l:i < l Dl N i 

75 — Portrait de la femme dit prince d'Orange. 

Presque de face, cheveux blonds bouclés, des choux de 
rubans noirs au-dessus des oreilles, robe de satin bleu, le 
bras gauche sous une écharpe noire, tenant une orange de la 
main droite. Dans le fond, une villa et un parc décoré de sta- 
tues et de bas-reliefs. 

Signé et daté 1686. 

Bois. Haut., 22 cent.: larg., 19 cent. 



MIERIS 

Utribué ~> WILLEM) 

76 — L' Heureux Couple. 

Dans une chambre confortable, meublée d'un grand lit à 
colonnes torses, qu'entourent des courtines grises, un jeune 
homme, la pipe à la main, est assis auprès d'une table recou- 
verte d'un tapis. Sa physionomie respire un parfait contente- 
ment et il regarde en souriant sa jeune femme, en pèlerine de 
dentelle, qui lui apporte une canette et un verre. Sur la table 
sont placée? une bougie allumée dans un bougeoir, une pipe 
sur un plat d'étain, une serviette en tapon. 

Bois. Haut., 28 cent.; lai-.. 23 cent. 



— 31 — 

MUSSCHER 

(MICHEL \ \n 

77 — La Dame à la cage. 

1 ne jeune dame, très coquettement vêtue, -• montre dans 
la baie d'une fenêtre drapée d'un rideau rouge. Elli 
sur mi magnifique tapis di Smyrne jeté sur l'appui de la 
sée el présente des grains de raisin à une perruche enfermée 
dans une cage ronde. 

Agréable production du peintre <-t d 'un rendu parfait dans 
tous les détails. Elle esl ainsi signée : 

.1/. V. Wusscher pinxit a" 1080. 

Bois II an i£ i ent. 



NEER 

(AART VAN DER) 

78 — Bords de la Meuse; effet '/>■ jour. 

Au premier plan, deux villageois el quatre vaches, adroite, 
des nasses et des filets qui sèchenl tendus sur des piquets. 
Sur L'autre rive, une ville avi chers se découpanl sur 

un ciel doux, embrumé, à la tombée du jour. 

Cadre sculpté a jour. 

Bois. Haut., 25 cent ; I • ni. 



— :52 — 



ORLEY 

Attribué à BERNARD VAN 

7 ( .) — La Vierge et l'Enfant Jésus. 

La Vierge, en robe bleue et manteau rouge, a sur ses genoux 
l'Enfant Jésus qui tient une pomme. Le trône est plan- sous 

une coupole supportée par des colonnes eu marbres de cou- 
leurs, entre lesquelles on aperçoit un paysage avec un édifice 
flamand à beffroi, et plusieurs habitations. 

Cadre de la Renaissance, d'ordonnance architecturale, à 
pilastres et entablement; il a été redoré-. 

Boi*. Haut., Wl cent.; larg., 3"> cent. 



ORLEY 

(École de B. VAN) 



80 — Triptyque. 



Panneau principal : Y Adoration des Ma^ 

Riche architecture et fond de paysage animé de figurines. 

Volet de gauche : la Nativité. 

Volet de droite : la Vierge allaitant l'Enfant Jésus. 

Bois. Haut., 80 cent.; larg., 1 m. l."> cent. 



— 33 — 
OSTADE 

(ADR] \\N \ \\ 

La Partie de cartes. 

Au milieu d'une pièce rustique, sorte de grange couverte 

en cliau el traversée de poutres, sous un rayon de jourqui 

pénètre par la lucarne, quatre paysans entqurenl une planche 
posée sur un tonneau de champ, en guise de table. Deux 
d'entre eux jouent aux eûtes, l'un esl vu de d..~. assis mm- un 
banc, une jambe allongée, le pied sur une chauffer* tt< 
adversaire montre de Face sa mine piteuse el grimaçante, peu 
satisfait d( >s cartes qui lui sonl échues. Le troisième se b 
pour prendre une cruche sous la table. Le dernier est debout ; 
la pipe ii la ceinture, il tient une canetti d'étain. 

A gauche, dans la pénombre, sous la lucarne, on distingue 
deux enfants, l'un debout, l'autre assis et fort occupé a racler 
le fond d'un pol . 

Signé et daté 1039. 

Bois. Haut., 30 cent.; larg., 3'J cent. 



OSTADE 

D'après L VAN 



82 — Le Fumeur 






La mine réjouie, la pipe a la main, la canette de l'autre, 
coiffé d'un feutre bossue, un manteau gris sur l'épaule, il 
apparaît dans L'embrasure d'une fenêtre ombragée d'une 

treille. En bas, la signature : A. >'. Ostade. 

Bois. Haut . 19 cent.; larg., \<> cent. 

5 



- 34 — 
PORBUS 

Ecole do) 

«S 3 — Portrait de femme. 

Jeune dame de qualité, représentée de face en buste. Ses 
cheveux disposés en façon de diadème sont piqués de nœuds 
écarlates. Des rosettes de même couleur garnissent sa robe 
noire que surmonte une grande collerette relevée en éventail. 
Klle a une parure de perles. 

Cadre de bois noir. 

Bois. Haut., T-> cent ; larg., 21 cent. 



REMBRANDT 

(Genre de) 

84 — Portrait d'un vieillard. 

Personnage barbu, l'air brusque, presque farouebe, coiffé 
d'une toque ornée d'un bijou. En buste, de trois quarts à 
droite. 

Cadre ancien en bois sculpté. 

Toile Haut., 52 cent.: larg., il cent. 



REMBRANDT 

(D'après 

85 — Portrait d'homme. 

Cheveux blancs, ainsi (pie les moustaches et la barbiche; 
feutre à grands bords, costume unir, col blanc uni. 

Cuivre. Haut . 17 cent.; larg., 12 cent. 



REYNOLDS 

(Attribué 

86 — Portrait d'un rabbin. 

Vieillard à cheveux el longue barbe, tout blancs, coiffé d'un 
bonnet brun, enveloppé d'une houppelande de couleur Bombre 
garnie de fourrure. Buste. 

Beau portrait <|ni paratl être une œuvre de Reynolds, 
peinte dans la manière de Rembrandt. 

Cadre sculpté. 

Toile Haut . r,'i rrnt ; larg . 'i9 cent. 



RIETFELT 

(JOAN DE) 

87 — Portrait d'homme. 

En buste, barbe blonde, toque noire, manteau de même 
couleur. Fond gris verdâtre portant l'inscription : l. D. 
1551. Joan de Rietfelt Alias Waneren hollandees me pixit 
panormie in Cecilia 1551 liaerlem ; au-dessous, un écu 
armorié. 

Boi-, Haut., 1.3 cent.; larg., U cent. 



ROTTENHAMER 
(j.) 

88 — Le Sommeil de l'Enfant Jésus. 

La Vierge et le petit ^.ii it Jean sont en adoration devant 
l'Enfant Jésus endormi dans son berceau, sous un dais. 



Peinture on grisaille. 



Cuivre, Haut., H cent : larg . 14 eent. 



. 



— 36 — 
RUBENS 

attribué m 

(S9 — Marie de Médicis. 

La Reine esl représentée debout, à mi-jambes, presque de 
face; une main pendante, l'autre à la ceinture. Elle porte 
une robe noire. Une cornette de même couleur est posée sur 
ses cheveux blonds, frisés et relevés. Elle a un collier et des 
pendants d'oreilles en perles. Une grande collerette de tulle 
à bord festonné s'épanouit en éventail derrière le cou. 

Cadre ancien sculpté. 

Toile. Haut., 1 m. 'i cent.; larg., Tfi cent. 



RUBENS 

(Attribué à) 

90 — La Reine de Saba aux pieds de Salomon. 

Entourée de ses suivantes et des serviteurs portant les pré- 
sents, la Reine, en costume de soie grise, se prosterne devant 
Salomon assis sur le trône à l'entrée du Temple. 

Esquisse. 

Bois. Haut., i6 cent.; Iarg., 52 cent. 



RUBENS 

(Attribué à) 

91 — Sainte Madeleine. 

Les cheveux épars sur les épaules, la tête penebée en 
arrière, la joue sur la main. 
Figure en buste. Esquisse. 

lioi< Haut., 56 cent.; larg-., 45 cent. 



— M — 



RUBENS 

(Écoli 

[)'2 — Portrait de jeune homme. 

Jeune homme, en buste, tourné presque de profil vers la 
droite, drapé dans un manteau gris que surmonte la dentelle 
de la chemise. <>n présume que ce portrait est celui d'un fils 
de Rubens. 

Bois Haut . 64 «■••il i .; iarg., t ut. 



SCHOREEL 

(Attribué •'• VAN 



93 — Le Calvaire. 



Saint .Iran drapé de rouge soutient la Vierge évanouie : la 
Madeleine s'affaisse an pied de la croix. 

Cadre en palissandre, à moulure- de l>>>i- noir guilloché. 

Bois. Haut., 38 cent : larg . 3", cent. 



— :js — 
SLINGELAND 

(Attribué à PIETERS VAN) 

94 — Une Famille hollandaise. 

Elle se compose de quatre personnes, le père, la mère et 
deux enfants, représentées en pied dans un intérieur élégant, 
décoré de tableaux. Le premier, tout en noir avec rabat et 
manchettes de linon , est assis, une jambe croisée sur 
l'autre, accoudé sur une table couverte d'un tapis d'Orient où 
il a déposé sa montre et son chapeau. En face de lui, son 
épouse en robe noire avec berthe de dentelle, un éventail à la 
main et soulevant les plis de sa jupe, est assise entre ses deux 
fillettes debout. L'une tient un médaillon ; l'autre joue avec 
un petit chien blanc qui fait le beau. A gauche, une carafe 
rafraîchit dans une vasque godronnée, par terre. 

Composition importante, exécution soignée. 

Cadre ancien en bois sculpté. 

Roi*. Haut., 60 cent.; larg., 45 cent. 



SPINELLO 

(Ecole italienne, xiv* siècle.) 



95 — Le Calvaire. 



Jésus crucifié entre les deux larrons ; les trois Maries, 
saint Jean, des apôtres, des hommes d'armes, etc. Fond 
doré. Nimbes gaufrés. 

Haut., 35 cent.: larg., 51 cent. 






TERBURG 

GÉRARD) 

'.)(') — Portrait de femme. 

En buste de trois quarts, coiffée d'une cornette de tulle noir, 
vêtue d'une robe de soie de même couleur <|u<' recouvre .m\ 
épaules une large guimpe de batiste empi - 

Médaillon ovale sur plaque de cuivre rectangulaire. En 
haut : Aetatis 30 1652 et le monogramme de rerbui 

Cuivre. II. mi . 2'i cent.; larg., 19 cent 



TERBURG 

(GÉRARD) 
l'i.NDANT DU PRÉCBD1 N i 

97 — Portrait d'homme. 

Presque de face, longue chevelure brune, moustaches plus 

claires, pourpoint gris de fer sur lequel se rabat un col uni 
avec glands dans l'échancrure. 
En haut : Aetatis Y>. 1652. 

Cuivre. Haut., -'i écrit.; larg., 19 cenl 



TERBURG 

(Kcole de) 



98 — Portrait d'homme. 

11 est représenté dans un cartouche peint en grisaille. 
Cheveux bruns, fines moustaches; pourpoint noir, col rabattu. 

Cuivre. Haut., 1G cent.; larg . 13 cent. 



— 40 — 



TITIEN 

attribut 

99 — La Vie de Joseph. 

Suite de douze toiles (Je même dimension représentant les 
principaux événements de l'histoire de Joseph. 

Des artistes éminents el des connaisseurs autorisés, E. De- 
lacroix, II. Flandrin, C. Pissarro, Pérignon, les ont appré- 
ciées comme «les œuvres authentiques du Titien. 

Ces tableaux, dont le principal personnage, Joseph, serait 
représenté sous les traits de Charles-Quint, protecteur cons- 
tant du peintre, décoraient, lors de l'invasion française en 
Espagne, le couvent de Saint-Jérôme attenant au palais de 
l'Escurial ; après avoir été sauvés du pillage parle général 
Dupont, ils lui furent donnes par les religieuses du couvent, 
devinrent ensuite la propriété de plusieurs peintres, puis fu- 
rent vendus judiciairement en 1873. 

Chaque tableau mesure : Haut., 5o cent.; larg., 1 ni. 3 cent. 



UYTENBROEK 

(MOÏSE VAN) 



100 



Pat/sage et animaux. 



Devant un quartier de roc, auprès d'un monument en 
ruines, un bouvier est assis au premier plan, surveillant quel- 
ques vaches qui entrent dans une mare. 



Uois. Haut., 22 cent.; larg., 28 cent. 



'Y 




'/o/i ■ '< î <i / / /> <t ■ <r/\ enf<isu~ 






— 'il — 
VELASQUEZ 

(DON DIEGO-RODRIG1 BZ DH SYLVA Y) 

101 — Portrait de don Balthazar Carlos, /ils de Phi- 
lippe IV. 

Le jeune prince, < 1 î v .in- environ, est représenté en pied 
dans la campagne, en costume de chasse, casquette ù visière 
arrondie, collerette dentelée en 'guipure, g. mis de peau 
blanche, pourpoint et chausses bruns, bottes noires. Il est 
fièrement campé, la main au canon «le l'arquebuse, crosse en 
terre, ses trois chiens à ses pieds ; un énorme épagneul 
couché, le museau par terre, et deu\ lévriers assis, le nez en 
l'air. Comme fond, un paysage accidenté sous un ciel Borobre. 

Beau portrait, d'une Bobriété et d'une finesse de coloration 
absolument remarquables. 

Le même portrait avec des variantes, notammenl dans le 
paysage, figure au Muser de Madrid. 

I Mile. Haut., I m :>'.' cent : larg., 1 mètre. 



VELASQUEZ 

(Attribué i\) 

11)2 — Port/ait d'homme. 

Vu jusqu'à la ceinture, l.i tête de trois quarts tournée à 
gauche, moustache et barbiche grises, coiffé de la barrette ; 
vêtement noir, col blanc rabattu ; il tient un livre de la main 
droite. 

Cadre ancien en lw>is Bculpté. 

Toile. Haut., 6) cent : larg., M cent. 
Collection de M. de Beurnonville, t88i. 



— V2 - 

VERTANGEN 

DANIEL 

103 — Le Bain de Diane. 

La déesse el ses compagnes sont groupées au bord d'un 
torrent. Toul en avant, des débris d'architecture jonchent le 
sol. 

Au second plan, un édifice en ruines couronne des rochers 
escarpés d'où retombent des cascades. 

Boi*. Haut.. 50 cent.; larg., C0 cent. 



VOIS 

(AR1E DE 

104 — Portrait d'un jeune seigneur. 

Son visage tourné de trois quarts est encadré par les mèches 
de sa longue chevelure brune qui descendent sur son col de 
guipure. Il porte un pourpoint gris ardoise orné de broderies 
noires. 

Petit portrait d'une grande finesse. 

Cadre octogone en écaille rouge. 

Cuivre. Forme ovale. Haut., 12 cent.; larg., 9 cent. 



VOS 

(CORNILLE DE) 

105 — Portrait de femme. 

Dame âgée, vue en buste, tournée de trois quarts vers la 
droite, les cheveux gris, relevés sous une cornette blanche, le 
cou emprisonné dans une fraise empesée à double rang de 
tuyaux. Elle a unr robe de soie brune à boutons d'or. 

Dois. Haut.. \i (ont.: larg., 33 cent. 



VRIES 

REINIER DE 

106 — L'Eglise de campagne. 

Trois villageois sur un chemin qui longe un torrent el 
I>.i-m> devant la porte d'une ^ i r î 1 1 • ■ église à demi cachée soua 
de grands chênes aux rameaux touffus. 

Tableau peint dans la manière de J. Ruisdael. 

Bois. Haut., 64 cent.; larg., 'i8 cent. 



WEENIX 

JAN-BATISl 



107 — Le Géographe. 

De profil à gauche, coiffé d'une toque, enveloppé «l'une 
robe de chambre en soir jaune ; il est assis devant une table et 
prend au compas dc< mesures sur une mappemonde. I. a table, 
couverte de gros volumes, esl plai ée sous une petite fenêtre 
dont le volet relevé est suspendu au plafond. 

Tableau remarquable pour le précieux de l'exécution, la 
vigueur du coloris et lin ureuse distribution <lr la lumière. 

Bois 11 ."il i0 cent.: larg-.. 35 cent. 



'*i — 



WERFF 

(ADRUAN VAN DERi 

108 — Portrait d'une dame hollandaise. 

Jeune dame aux cheveux blonds bouclé», représentée dans 
un parc, .ivec les attributs de Diane, le carquois sur l'épaule, 
un arc dans la uiaiu gauche ; elle appuie Sa main droite sur la 
vasque d'une fontaine. Sur >a tunique de satin blanc retombe 
une écharpe de couleur changeante. Figure à mi-jambes. 

Signé : « Ad" van der Werfl / ' : 1686. » 

Cadre sculpté. 

Toile. Haut., 48 cent.; larg., 40 r«nt. 
[Collection de M. le baron de Beurnonville, 1881. 



WERFF 

(ADRIAAN VAN DER) 

1(19 — Portrait d'homme. 

Personnage de belle prestance, imberbe, a chevelure blonde 
etonduleuse rejetée en arrière, accoudé sur un mur décoré de 
sculptures. Son vêtement couvert de broderies d'or et d'argent 
est recouvert aux épaules d'un manteau de velours pourpre 
doublé de satin bleu. Le col et les manchettes sont en point 
de Venise. Le fond représente un parc avec une statue de 
Fleuve à demi cachée dans la verdure. Figure à mi-jambes. 

Agréable portrait d'un lini précieux, signé en toutes lettres 
<t daté 1692. 

foile. Haut., 47 cent ; larg., 3'.' cent 



— 'i5 — 

WITT 

KM MANU KL DB 

I 10 — Intérieur d'église. 

Vue d'une cathédrale gothique prise à l'intersection de la 
grande nef avec le transept. Un chien épagneul est arrêté au 
pied d'un pilier, sur le premier plan. 

Le soleil éparpille quelques taches d'or sur les murs el à la 

l>ase des colonnes, avivant d'une note gaie la coloration géné- 
rale qui est d'un gris argenté très fin. 

lini». Haut , 'iK «eut.; larg . i > cent. 



WOUWERMAN 

Attribué à PHILIPS 

111 — Le Maréchal /errant . 

Un officier de mousquetaires, coiffé d'un feutre à plume- 
rouges, l'épée passée dans une écharpe, les mains derrière le 
dos, attend que le maréchal, avec se- deux aides, ait terminé 
de ferrer sa monture, un magnifique cheval blanc tacheté de 
roux. Vers la gauche, deux ouvrier- maîtrisent à grand'peine 
un alezan. A droite, au premier plan, de- bambins jouenl 
avec un petit chariot traîné par une chevrette. Plus loin, 
une femme et des enfants sont arrête- au bord de la route sur 
laquelle s'avance un cavalier, précédant une charrette. Ciel 
nuageux. 

Cli armante composition. 

Moi*. Haut., 33 rent.; larg., 37 cent. 



— 46 — 



WYCK 

(THOMAS) 

112 — Intérieur hollandais. 

I).ui> nue longue pièce décorée <1<- tableaux aux cadres de 
bois noir, auprès d'une table recouverte d'un tapis, une dame 
est assise, ayant devant elle ses deux fillettes occupées à des 
travaux d'aiguille. Un petit serviteur, portant un bassin, com- 
plète le groupe. Une grosse malle de voyage, des livres, des 
ustensiles de ménage sont épars sur le sol. Des poteries 
sont posées sur un buffet et sur des étagères. Le soleil 
pénètre dans la chambre, à travers les petites vitres d'une 
fenêtre cintrée. 

Un des meilleurs tableaux de l'artiste. 

Cadre ancien en bois sculpté. 

Bois. Haut., 46 cent.; farg., 40 cent. 



ZORG 

(H. M. ROQUES, dit) 

113 — Les Bons vivants. 

Assis l'un contre l'autre, un vieux barbon courtise une 
grosse commère en casaque jaune. Un homme se baisse sur 
un tonneau, un chien boit dans un baquet. Des marmots 
grouillent sous la table ; dans le fond de la pièce on joue à la 
main chaude. 

BoN. Haut., 'iô cent.: larg., 65 cent. 



— 'i7 — 



ÉCOLE ALLEMANDE 



II» — ■ La Vierge et l'Enfant Jésus. 

Marie en robe rose et chape bleue, est assise dans la cam- 
pagne el donne le sein à l'Enfant .1>'-mi-~. Dans les airs, deux 
anges soutiennent une couronne au-dessus de sa tête. Figun 
en pied. 

l!<>i* cintré par le haut. Haut., V_' cent.; larg . '■$<> cent. 



ECOLE ALLEMANDE 

(xvi* siècle) 

115 — Portrait d'homme. 

Toque noire sur l'oreille, vêtement sombre; il porte une 
longue barbe. Le visage s'enlève eu lumière sur un fond vert 
uni. Buste. 

Unis. Haut., 34 cent.; larg., 25 cent. 



ÉCOLE ALLEMANDE 

(xvi* siècle) 



i 16 — Luther. 



Le célèbre réformateur e>t représenté à mi-corps en gran- 
deur naturelle. Tout son costume est noir, la toque, en forme 
de béret, le pourpoint et le surtout qui est garni de fournir'-. 
Il indique de la main gauche un pli qu'il tient de la droite. 

Bois. Ilnul.. 88 cent.; larg., 6S rent. 



— 'i8 



ECOLE FLAMANDE 

xv Biëcle 

117 ■ — La Vierge et l'Enfant Jésus. 

Vue à mi-corps, coiffée d'une étoffe blanche, la Vierge 
incline la tête vers l'Enfant-Dieu qui lui tend les mains el 
qu'elle tient enveloppé «l.i n > son propre manteau. Ce vêtement 
est bleu et enrichi <1<- broderies d'or. Une tenture rouge serl 
de fond. 

Bois. Haut.. 22 cent.: larg-., 16 cent. 



ÉCOLE FLAMANDE 

(xvi* siècle) 

118 — L'Adoration des Mages. 

Deux rois mages, revêtus de somptueux costumes de bro- 
cart et d'hermine, offrent l'encens et la myrrhe, enfermés en 
de précieux vases d'or, à l'Enfant Jésus qui, assis sur les 
genoux de la Vierge, leur donne sa bénédiction. A gain lie, 
deux hommes d'armes. Par l'ouverture d'une fenêtre cintrée, 
on aperçoit au loin un château fort dans un site entrecoupé 
de rochers. 

Panneau chantourné par le haut. 

Haut., S7 cent.: Iarg., 56 cent. 



— w - 
ÉCOLE FLAMANDE 

\\[* siècle) 

lli) — /.c/ Vierge et l'Enfant Jésus. 

En robe rose, manches v.ertes et ni.uiic.ni bleu, la Vierge 
présente une Heur à l'Enfant Jésus assis Bur ses genoux. 
Fonds de paysage. 

Peinture flamande sous l'influence de l'école lombarde. 

Unis liniii.. 'il cent.; larg., 33 cent. 



ÉCOLE FLAMANDE 

(xvr siècle) 



120 — Triptyque. 



Panneau principal : la Multiplication des pains. 

Volet droit : en liant, la Résurrection; en bas, la Descente 
du Saint-Esprit sur 1rs apôtres. 

\ olet gauche : en liant, l'Arrestation de Jésus et saint Pierre 
blessant Ma/e/ius ; eu bas, le Christ ressuscité apparaissant 



à la Vierge. 



Haut., 1 m. 78 cent.; larg., 2 mètres. 



ÉCOLE FLAMANDE 

\vi -.icclel 

121 — Le Christ ressuscite. 

Couronné d'épines, enveloppé d'une draperie rouge, les 
mains croisées sur la poitrine. 

Figure à mi-corps, (ladre en bois noir. 

Bois. Haut., 28 cent.; larg- . '-1 cent. 

7 



— r,o — 



ÉCOLE FLAMANDE 



122 — Portrait d'un jeune seigneur. 

Vu de face, à mi-corps, moustaches naissantes, toque et 
vêtement de couleur foncée, ses gants à la main. 
Cadre sculpté et gravé de style Renaissance 

Bois. Haut., 24 cent.: larg., 20 cent. 



ÉCOLE HOLLANDAISE 

(xvn° siècle) 

123 — Portrait de femme. 

En robe noire avec pèlerine et manchettes garnies de den- 
telle, une croix d'or pendant sur la poitrine, les mains Tune 
sur l'autre à la ceinture et tenant des gants. Ses cheveux sont 
relevés, un ruban entoure le chignon. Figure à mi-jambes, de 
trois quarts. 

Bois. Haut., 32 cent.; larg., 26 cent. 



ÉCOLE HOLLANDAISE 

(xvn° siècle) 

124 — Portrait d'homme. 

Une petite calotte bombée au sommet de la tète, il se drape 
dans un manteau jaunâtre dont il ramène de la main gauche 
les plis sur la poitrine. 

Bois. Forme ovale. Haut., 12 cent.; larg., 10 cent. 



— 51 — 

ÉCOLE HOLLANDAISE 

wii siècle) 
PBNOAM I Dl l'in ( lin s i 

125 — Portrait de femme. 

Bonnet de dentelle, agrémenté de Ilot- de rabane écartâtes, 

collier de perles, robe de velours rouge décolletée. 

Bois. Forme ovale. Haut., 19 cent.; lurg 1 ., 10 cent. 



ÉCOLE HOLLANDAISE 

wir siècle) 

126 — Portrait d'homme. 

lîlond, les cheveux taillés court, il porte les moustaches et 
la barbiche. Une fraise à tuyaux, un pourpoint de velours 
noir, an manteau gris composent son costume; il tient ses 
gants et son chapeau. Figure à mi-corps. 

Daté 1616. 

Cuivre. Haut., 27 cent.; lnrp.. 21 cent. 



ÉCOLE HOLLANDAISE 

127 — Paysage de la Hollande. 

Au premier plan, sur la berge, au bord d'une rivière, une 
femme chemine, donnant la main à un enfant. Une chaumière 
et un clocher apparaissent entre les arbres qui bordent l'autre 
rive. Une traînée de nuages gris traverse un ciel qui s'éclaire 
vers l'horizon. 

Boi*. Haut.. 36 cent.; larg., 18 cent 






ÉCOLE ITALIENNE 

(xvn* siècle) 



128 — Portrait d'un jeune seigneur. 

Imberbe, cheveux blonds taillés court, collerette godronnée, 
pourpoint noir. En buste. 
Daté 1613. 

Bois. Forme ovale. Haut., 11 cent.; larg., 8 cent. 1/2. 



ÉCOLE VÉNITIENNE 

(xvi* siècle) 



129 — Portrait de jeune homme. 

Vu de trois quarts, en buste; barbe blonde naissante. 
Toque et vêtement noirs, petite collerette de dentelle. Fond 
vert. 

Dois. Haut., 18 cent.; larg.. 14 cent. 




<» 


S^s 




<« «<r 




*« «S 


r <• 


C<C CCC 


c*r 


«5c <£Ç 


t - 


«-<: «ç 



< «se 












1 ^ 

or . « 



C< 

^ r . *Cc. 






<~-c < c ecc ccpçcr 



< <<c 

t <c< < 
_<. CC«L «^ 
«c «^ < c< <: C«r < cCMC ■ 
<: « c <<:<: ^^*- o£ , ( 

SC<Z c<L.d <OC< -<«C 



'4Z <CC 



< « 

<< » «rc 
- rc «c «3K 



< «:<r «c 



c<«ct 



'5, c '< c 



«fat « c ■•«..<: :.c*«c< 
«5c< «s r •«:«-. - 



* 3* | £*Êcx 



cr«r. 



<: «m <-«; 






I 

r < < . 



C 



« C*l<^ < 






■«SL^i 






« -< 

«: <*«c 



«acr 



(OJ*L_«_ 












SX'-' «. 

«Si , 

• <-<:cf c t 
r ce 

^ gPi< c- c < 

«f • . 

CC « • 
«s. < « c 

«r <« r 
«r • . , 

«r r . < r" <: 
' i • c 
< ' tT 

Ce c <" c 

■ « C 

.< \ . < 

« < c 

«ce 

C< C < 



c< < «:<- 

«se: cl et c <sr 

3K ^ <& c ~ 



«< c C* 



Ce c c«r 



C c ' ' 

de 
< 

«je : 
^c 

c < 



C 



c. •;• 

esc. <Sce< « 
ce »^crc« 
C»" '-«Tir <r 



< «< 






<4 



f «r <JC 






C e «• v c 

!!<. < « >. < 

<^C c « < < 

* «c:c v <« , r 

«&C CL <f < 

cCC C.<< C 






1$ 



r ' ><. «L « 






«: «?«r<: 



t C«C - 



CCT' 

tC 






t3C<r«« <-.<*»: 



>■ d^ c ( «icr e<ctv 



s^c «c« 







s' V 


fc*^* < t 




«• C 


»S''*~ r" 


« 
< 

*• 


«ce- ( 






- 


, «.< 




*fl!T 4fl< < 4 < * ' 





• ■ c 



30 



V^iV 



< * V, 


c ! * 
c 

«: 

\ V: 







t ■ < «. ■ « 



< <» « 

C «X I 



.<«q 












1 * - . , 



«c 
< <?<? 



c 



Vr 









<< 

" 



« 

< 
< ». 

< t.. . < ( 

c <, . , 

: <«. < < 



« 

5 «c 

<> <r«r 
A toc 



' «v«i 



3^ 






et < 
« ■ 

< t 
<"«C << « 

< c 



< « 



«suât <. 






' <> 



<- 



«OC «C' 



* « - 



y < 

l_ ((t- 






4g| 


". 


L*-* ^ 


i\ « 


C ' 




s i 


wt^MjSi 


c', ' 


K* < * < 


s. c • ' 


<«■ 


<•< 


^.r 


< < 


<Y 


«I • 


^K« "•*■<. 


< « 


^^^«^ .^- 


«T r 




»V 






«^c^ . 



«F; 



^ 3F 






M 11 






* < 

< 

* 



« 
C< 

«« 



c 



«5. < <■ «C 



«"- ' « «•■ • «se ««c; «c 



i5 <T«r* «.